Etre clown

LE CLOWN EST LÀ POUR DÉFENDRE L'ÂME DE L'HOMME

Le clown est un personnage qui permet d'aller partout : naïf et entrepreneur, rien ne l’arrête. Le clown n’est pas toujours très malin mais il est intègre, sa force lui vient de l’intérieur, il réfléchit avec l’intelligence de son cœur.

Tel un Don Quichotte qui se bat contre les moulins à vent, le clown se bat contre lui-même pour atteindre la gloire du devoir de coeur accompli.

Les histoires de clowns ne sont rien d’autre que des histoires d’hommes et de femmes. Les clowns nous tendent un miroir vivant de la réalité, tragique et ludique, ils racontent leurs rêves, leurs espoirs et trouvent toujours des solutions, même dérisoires.

Les clowns sont les nouveaux conteurs des temps modernes : ils sont naïfs mais il leur arrive d’être pertinent dans leur combat de tous les jours. Ils ne sont pas là pour se moquer, mais pour rire d’eux-mêmes.

Avec les clowns on en rit et on pleure à la fois.

A l’inverse de la vraie vie où l’on veut tout maîtriser et surtout ne pas perdre la face, sur scène, tout échappe au clown et ses échecs nous font rire. Le rire détend et nous permet de voir au-delà des apparences.

Rechercher son propre clown

Partir à la découverte de son propre Clown n'est pas "faire le clown". C'est délivrer cette part de soi, lovée au fond de chacun de nous et lui offrir souffle et respiration. C'est s'embarquer pour une odysée intime, qui sollicitera toutes les richesses de notre imaginaire et toute la force de nos émotions.

Partir à la découverte de son propre Clown, c'est aller à la rencontre de ce personnage naïf, sensible, rêveur, qui partagera son monde avec ceux devant qui il se présente, candide et désarmé. La recherche de son clown, n'est pas l’apprentissage d'un rôle de composition, ni la production artificielle de gags, mais plus audacieux, c'est la recherche de cet Inconnu tapi au fond de soi, fragile et résistant.

Le clown n'existe pas en dehors de la personne qui l'incarne. Ils ne font qu'UN. Nous sommes tous des clowns : Nous nous pensons tous beaux, forts, intelligents. L'aveu consenti de nos faiblesses portera alors à rire.

Etre clown, c'est dévoiler au grand jour ses fragilités, ses contradictions, ses hésitations, tout en déployant un féroce appétit de vivre, dans l'espérance du lendemain en osant croire encore que tout peut changer.

Le nez rouge : Le nez rouge du clown est le plus petit masque du monde, celui qui cache le moins, celui qui révèle le plus. Ce nez rouge exhibe naïveté et fragilité. L'élève en quête de son clown n'a pas à se glisser dans un personnage préétabli. : Sa seule tâche : extirper du fond de lui ce double de soi, qui nous berce et nous soulève et qui n'a qu'un seul souhait : Retrouver la lumière, pour le droit de vivre.

être soi

Envie d'expérimenter la scène et de laisser naitre l'être clownesque qui est en vous?

Reconnaître ce que ça me fait et ne pas m'en faire une idée prefabriquée

Etre clown c'est être présent dans l'instant, sans défense, dans une urgence vitale. Rire de tout et se moquer de rien.

Qu'est-ce qui me fait agir, me connecte à mon imaginaire et réveille mes sens

Etre clown, c'est échapper à tous les rôles, sauf un: le sien, c'est s'inventer soi-même.

Maîtriser le mouvement, le regard, le corps, le rythme, la voix et l’improvisation

Etre clown est un état, ce n'est pas une fonction, disait Pierre Etaix. C'est le comédien qui se joue de lui-même, de son propre ridicule.

Apprendre les règles du jeu, le chœur, les masques, le ping-pong

On n'interprète pas le clown, on est le clown, le clown s'appuie sur ce que le comédien ressent et non sur ce qu'il pense.

A vous de jouer !

Tout va bien

Le nez rouge

Le plus petit masque du monde nous aide à exprimer notre naïveté et notre fragilité. La recherche du clown qui est en nous est avant tout la quête de notre propre dérision.

Luis Silva

Mes cours sont ouverts à toute personne désirant découvrir le jeu de clown et également aux comédiens qui souhaitent explorer le jeu masqué et l'approfondir.

Les masques

Les participants découvriront l'univers poétique des masques avec exercices et improvisations, afin de trouver une justesse d'expression des sentiments et afin d'atteindre un maximum de disponibilité dans le jeu.